28/05/2006

Débat du jour ;) : les tâches ménagères

Je ne sais pas vous mais moi je vis avec un chéri qui s'en fout des tâches ménagères. Royalement.

Bien qu'il soit issu d'une famille où c'est primordial, lui ne fait qu'accumuler les monts de courrier empoussiéré et non ouvert, les Everest de cours non classés... Tout ça dans notre salon, sur la table de salle à manger, et pour qui est de son courrier: sur son bureau (qui n'est même plus visible en dessous tellement il y en a).

Lui s'en fout, la crasse s'accumule au -dessus de ses divers monts et partout ailleurs mais il s'en fout. Il laisse la vaiselle d'une semaine puis est super désagréable quand il la fait mais ça aussi il s'en fout. Dès fois je craque et je l'aide à la faire (je fais à manger at il fait la vaisselle c'était notre deal) mais là encore il s'en fout. Même pas un merci. Faut plus que je l'aide je me dis toujours. Je me dis même que pour sauver mon ménage faudra qu'on aie une femme de ménage... Je me refuse à devenir la boniche qu'il tente que je sois. Je suis loin d'être une fée du logis, mais lui c'est un crade, par paresse et par refus des contraintes. J'en ai vraiment marre de tout ca, il faut vraiment que ca change, mercredi j'ai passé quatre heures à nettoyer en partie l'appart (aspiré des minous gros comme des oeufs, lavé le sol constellé de taches) et bien m'en a pris, Monsieur ramenait des potes à la maison, pour bosser. Une fois n'est pas coutume. Donc là je bouts, je suis énormément en colère car je ne vois pas d'issue. Il faut se battre comme avec un gosse pour qu'il se sente un minimum concerné et pour qu'il ne me laisse pas tout faire... alors parfois il m'aide un peu. Vraiment un peu. Pas plus... ca serait fatiguant.

Comment vous gérez tout ca vous? Mieux que moi j'espère... Y a pas d'issue, aucune porte de sortie. Je serai bonniche comme ma mère, et comme elle (ce qui se passe déjà), je laisserai la crasse s'accumuler parce que l'esclavage, c'est pas pour moi. :( :( :(

13:58 Écrit par Pox | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.